Elle est considérée comme une alliée des permaculteurs. Voici sept utilisations de la consoude pour créer un sol sain et faire pousser des cultures vigoureuses.

La consoude : la star de la permaculture

C’est une plante multifonctionnelle, prolifique et nécessitant peu d’entretien. Elle a toutes les caractéristiques que nous recherchons lorsque nous sélectionnons des plantes pour créer un jardin permaculturel.

Parmi les nombreux attributs de la consoude, citons tout d’abord ses magnifiques fleurs violettes qui attirent les pollinisateurs et autres petits insectes bénéfiques. Par ailleurs, ses grandes feuilles apportent de l’ombre au sol et fournissent également un environnement propice pour les insectes utiles. C’est aussi l’une des plantes médicinales les plus puissantes et les plus efficaces. Pour en savoir plus sur les bienfaits médicinaux de la consoude, lisez mon article sur la fabrication d’une pommade à base de plantes. En outre, la consoude est connue pour enrichir le sol et accélérer la reconstruction de celui-ci.

Si vous vous demandez comment utiliser la consoude dans le jardin, voici sept façons de tirer parti de sa capacité à enrichir et à conditionner le sol.

1. Activateur de compost

Il existe des activateurs de compost dans le commerce, mais aussi dans la nature!  La consoude fait partie de l’un d’eux ! Ajouter de la consoude à votre compost vous permet de produire plus rapidement un amendement du sol riche et équilibré, qui peut ensuite être utilisé partout où l’on a besoin de matière organique.

Les résidus de coupe de consoude constituent un excellent bioactivateur dans le bac à compost. Si vous avez une grande quantité de matières brunes séchées, comme les feuilles d’automne, vous pouvez les recouvrir de feuilles pour équilibrer le rapport carbone/azote et relancer la décomposition.

Pour donner au tas de compost un élan supplémentaire au moment de la décomposition, ramassez les feuilles de consoude et écrasez-les. Nous utilisons des pour couper rapidement les feuilles grossièrement. Ajoutez une petite quantité d’eau et remuez/écrasez pendant une minute ou deux.

Ajoutez encore de l’eau pour liquéfier, puis versez la totalité de la solution sur le tas de compost. Cette petite étape supplémentaire est l’équivalent du processus de mastication des aliments. La pré-digestion aide les micro-organismes bénéfiques du tas de compost (comme ceux de nos estomacs) à travailler plus rapidement.

Le compost fini aura une teneur en nutriments plus élevée grâce à l’ajout de consoude.

2. La consoude : un engrais vert miraculeux

Des feuilles de consoude fraîchement coupées peuvent être employées comme paillis vert. L’engrais vert est une alternative ou un complément aux fumiers animaux en tant qu’amendement du sol. Il suffit de couper les plantes et de les laisser au sol.
C’est une solution idéale notamment pour ceux qui vivent en ville et qui n’ont pas facilement accès à du fumier. Parmi toutes les utilisations de la consoude dans le jardin, celle-ci est de loin la plus simple. Il suffit de la couper et de la déposer au sol.

Les apports de fumier sont classifiés en fonction de leur valeur NPK (azote-phosphore-potassium), car ce sont les principaux éléments nutritifs dont les plantes ont besoin pour une croissance saine. Par rapport aux fumiers animaux, les valeurs NPK de la consoude sont relativement faibles.
Cependant, ses nutriments sont immédiatement biodisponibles pour les plantes. Alors que les engrais animaux peuvent brûler les plantes s’ils sont ajoutés pendant la saison de croissance, l’engrais vert peut être appliqué à tout moment.

Pour utiliser la consoude comme engrais vert, il suffit d’ajouter d’en à la terre du jardin durant l’automne.. Au printemps, elle se sera décomposée et aura enrichi le sol.

3 : La consoude en poudre dans le jardin (le secret le mieux gardé de toutes les utilisations de la consoude !)

Avoir de la consoude séchée à portée de main est une habitude à laquelle je me suis habituée. La consoude séchée et en poudre (racine ou feuille) peut également être utilisée pour construire et fertiliser la terre du jardin.

Faites sécher la consoude à l’air libre ou à l’aide d’un déshydrateur (voici le mien). Retirez les feuilles séchées des tiges et utilisez un mixeur ou un moulin à café pour obtenir une poudre de feuilles. Conservez-la dans un récipient hermétique.

Mélangez simplement la poudre de consoude à la terre avec une fourche à bêcher, environ deux semaines avant de planter. N’oubliez pas que la poudre de consoude est plus concentrée que les feuilles fraîches, donc un peu suffit. Un saupoudrage le long de chaque rangée devrait suffire.

L’engrais en poudre pour consoude peut être utilisé dans le jardin à la fin de l’hiver ou au début du printemps, avant que les plantes de consoude ne se soient réveillées et aient produit des feuilles. La poudre se décompose également plus rapidement que les feuilles fraîches, ce qui est préférable pour le printemps.

J’utilise les feuilles séchées pour faire une pommade cicatrisante pour les coupures, les éraflures, les morsures, les contusions, les articulations douloureuses et toutes sortes d’affections externes. Si vous voulez profiter des les avantages d’une pommade mais vous n’avez pas le temps de la faire vous-même ? Voici le Baume à la Grande Consoude Dr Theiss.

4 : Préparez le sol sur les futurs sites de jardins de vivaces

Les racines de la consoude brisent l’argile lourde et créent des canaux pour l’aération et une meilleure absorption de l’eau, comme les racines du pissenlit. Ainsi, ses racines vont décompacter le sol en profondeur, très naturellement.

Si vous avez un sol compacté sur lequel vous prévoyez de cultiver des plantes comestibles à l’avenir (comme une forêt alimentaire), semez dans cette zone des engrais-vert, comme la consoude (hybride afin que ses graines et n’envahissent pas votre jardin) afin de briser la couche dure et ameublir et améliorer la qualité du sol.

5. Boostez les jeunes plants lors du repiquage

Les plantes (arbres fruitiers, arbustes à baies, asperges, herbes aromatiques, etc.) et les semis (tomates, poivrons, concombres, courges, etc.) bénéficieront de l’apport nutritionnel de la consoude.

Au moment de la plantation, enterrez quelques feuilles sous chaque pied. En se décomposant, les feuilles fourniront des éléments nutritifs essentiels et aideront les jeunes plantes à devenir fortes et exemptes de parasites et de maladies.

6. Engrais à base de consoude

Le purin de consoude est un fertilisant destiné avant tout aux fleurs, fruits et tubercules. Il est composé d’allantoïne, ce qui contribue à leur croissance.

Purin de consoude : un excellent engrais
  • Cueillir 1 kg de feuilles bien fraîches.
  • Faire macérer dans 10 litres d’eau de pluie (moins calcaire) durant 1 à 2 semaines.
  • Il ne faut pas utiliser de récipient métallique pour la macération.
  • Mélangez régulièrement.

Avant chaque utilisation, il doit être dilué : Une dilution à 10 % pour un arrosage (aux pieds des plantes).

7. L’Utiliser en paillage

Le paillage est un excellent moyen de protéger le sol et de prévenir l’érosion. Il peut aider à retenir l’humidité et à protéger les organismes bénéfiques du sol. Le paillis de consoude se décompose rapidement, ce qui active les microbes du sol.

Je broie à la tondeuse les feuilles de consoude (je pose les feuilles sur l’herbe et passe la tondeuse dessus), et utilise ce broyat en paillage. Le paillage de consoude va là ou j’en ai besoin sur le moment, il n’y a pas de règles. Si vous utilisez la consoude en paillage, vous assurerez une très bonne nutrition à vos plantes. Vous n’aurez plus qu’à réaliser un apport carboné par an pour continuer d’agrader votre sol. Car oui, de plus, elle est comestible et très riche en vitamines et minéraux.

Pour plus d’informations sur la consoude, consultez mon article dédié.

Comme vous pouvez le constater, cette plante a de nombreuses utilisations dans le jardin en permaculture. Elle permet de réduire les coûts des amendements importés, et d’avoir des plantes à proximité du potager qui permettent améliorant les rendements.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque *.