Le pain, la bière et les pâtes ont tous pour origine une plantation de semences de céréales. Soyez le premier de votre quartier à cultiver les vôtres !

Découvrez ici comment vous y prendre pour cultiver et récolter des céréales dans votre jardin  ! 

Les volailles et les chèvres de basse-cour fournissent des œufs et des produits laitiers (et peut-être de la viande) à certains, mais qu’en est-il des aliments de base ? Le blé, l’avoine, le millet et d’autres céréales sont plus faciles à cultiver que la plupart des fruits et légumes. Mais peut de jardiniers se lancent dans l’expérience de faire pousser leur propre céréales. En effet, aujourd’hui au XXI e siècle nous avons tendance à laisser la culture de ces céréales aux grands exploitants agricoles.

Pour cultiver des céréales, il faut un peu de connaissances spécialisées, mais il existe quelques fausses croyances à ce sujet qui ont rebuté de nombreux jardiniers amateurs.

Premièrement, on croit qu’il faut des hectares et des hectares pour produire ne serait-ce que quelques kilos de farine. La vérité est que 100 m² — la taille d’un jardin moyen — est suffisant pour faire pousser un boisseau de blé. Un boisseau de blé équivaut à 20 kg de grains, ce qui est suffisant pour fabriquer environ 90 miches de pain. Même en consacrant une rangée de votre potager à une céréale, le rendement sera suffisant pour que cela en vaille la peine.

Le deuxième préjugé au sujet de la culture de céréale, c’est qu’il faut un équipement spécial pour récolter les céréales et les transformer. Ce n’est pas le cas. Traditionnellement, les céréales sont récoltées à l’aide d’une faux, mais vous pouvez également couper les tiges à l’aide d’un sécateur ou d’un taille-haie. Le battage — qui consiste à séparer le grain des têtes de graines — est aussi simple que de battre les tiges avec un bâton. Le vannage, qui consiste à enlever l’enveloppe (la couche qui entoure le grain), s’effectue facilement avec un petit ventilateur domestique. Enfin, un mixeur de bonne qualité peut faire office de moulin pour transformer les grains en farine.

Démarrer une culture de céréales

Choisir la variété

Quelques infos sur la culture de certaines des céréales les plus courantes.

Blé : Choisissez des variétés de blé d’hiver ou de printemps, en fonction de la saison de plantation . Les variétés de blé sont les plus couramment utilisées pour la boulangerie et sont disponibles en cultivars de saison fraîche et de saison chaude.

Millet : Pousse bien dans les sols pauvres et arrive à maturité en 30 jours seulement ; plantez-le à tout moment au printemps ou en été.

Seigle : Il pousse dans mêmes exigences de croissance que le blé d’hiver. Mais le seigle pousse bien dans les sols pauvres et est plus tolérant au froid que le blé.

Épeautre : Une céréale de climat frais semblable au blé ; tolère les sols pauvres et les conditions sèches.

Avoine : Dans le Sud, plantez-la à l’automne pour une récolte au printemps ; dans les climats froids, plantez-la au début du printemps pour une récolte en été. La plupart des variétés d’avoine ont une coque coriace qui demande un effort supplémentaire pour l’enlever. Alors recherchez des variétés sans coque.

Maïs : Les variétés destinées à être moulues en farine de maïs sont souvent appelées maïs indien ou maïs de grande culture ; comme le maïs sucré, elles ont besoin d’une saison de croissance longue et chaude et d’un sol riche. Il n’est pas nécessaire de les battre ou de les vanner. Il suffit de retirer les grains de l’épi à la main et de les stocker.

L’orge : Semer au début du printemps pour une récolte à la fin du printemps. Ou alors semer à l’automne pour une récolte au printemps suivant. La coque de l’orge est dure, ce qui rend la transformation à domicile difficile.

Sarrasin : C’est une céréale de climat chaud. Le sarrasin pousse bien dans les sols pauvres. Il arrive à maturité en seulement 75 jours.

Riz : Il n’est pas nécessaire d’avoir une rizière inondée, mais le sol doit être maintenu constamment humide. Pour le reste, le riz pousse de la même manière que la plupart des autres céréales.

Les céréales peuvent être regroupées en 2 catégories.

Celles qui aiment pousser par temps chaud et celles qui préfèrent les températures fraîches.

La majorité d’entre elles appartiennent à ce dernier groupe. Parmi elles figurent l’avoine, le seigle, l’épeautre et la plupart des types de blé. Elles sont généralement plantées au début de l’automne et sont récoltées à la fin du printemps de l’année suivante.
À l’inverse, le sarrasin, le millet et certaines variétés de blé ont besoin de températures plus élevées pour arriver à maturité et sont donc semés au printemps.  

En revanche, toutes les céréales ont besoin d’un bon ensoleillement.

Labourez la zone à planter sur une profondeur d’au moins 15 cm. La plupart des céréales sont peu exigeantes en matière de fertilité, mais si le sol est extrêmement pauvre, étalez quelques centimètres de compost à la surface du sol avant de planter les céréales. Afin de répartir uniformément les semences de céréales à la surface du sol, il est préférable d’utiliser un semoir pour semer les graines. Sur une petite surface, vous pouvez aussi planter à la main, mais ce sera un peu plus physique pour votre dos notamment. Suivez les instructions sur l’emballage pour connaître le bon ratio de semence/la distance à respecter entre les plants.

Après avoir semé les graines, ratissez légèrement la zone avec un râteau pour les mélanger à la couche superficielle du sol. Étalez une fine couche de paille sur le sol pour dissuader les oiseaux de se régaler des semences et pour conserver l’humidité du sol. Trempez la zone à l’aide d’un arrosoir pour encourager la germination et continuez à maintenir la zone humide [mais pas détrempée] jusqu’à ce que les semis aient émergé. Si vous plantez à l’automne, le temps frais peut rendre inutile tout arrosage supplémentaire.

Récolte et transformation

Certaines céréales de saison chaude arrivent à maturité en 30 jours seulement après la germination, tandis que les céréales qui ont passé l’hiver peuvent nécessiter jusqu’à neuf mois avant d’être prêtes à être récoltées. 

Voici les étapes de base qui vous permettront de transformer votre récolte de céréales

  1. Récoltez les grains lorsque les tiges commencent à peine à passer du vert au brun, à l’aide d’une faux ou d’un autre outil. Coupez-les juste au-dessus du sol.
  2. Attachez les tiges en grappes avec de la ficelle. Puis laissez-les sécher pendant environ deux semaines dans un endroit protégé de la pluie. Ensuite, vous pouvez les laisser sécher sur le sol ou les suspendre au plafond d’une grange ou d’un porche.
  3. Étendez une bâche ou un drap sur le sol et battez les tiges à l’aide d’un manche en bois pour libérer le grain de la tête des plantes. [Cette opération s’appelle le battage].
  4. Recueillez les grains dans un grand bol ou un seau. Installez un ventilateur à vitesse moyenne. Il faut que la puissance soit assez forte pour souffler sur l’enveloppe, mais pas trop forte pour ne pas souffler le grain. Ce n’est pas très difficile, car l’enveloppe est beaucoup plus légère que le grain. Faites tomber des poignées de grains dans un deuxième récipient, en laissant la brise emporter la balle au fur et à mesure qu’elle tombe. [Cette opération s’appelle le vannage].
  5. Conservez le grain nettoyé dans des bocaux en verre dans un endroit frais et sombre.
  6. Broyez le grain avec un mélangeur robuste (comme un Vitamix / Thermomix) ou à l’aide d’un moulin à céréales de comptoir.
  7. Une étape supplémentaire est nécessaire avant de pouvoir moudre certains grains, à savoir enlever la coque. Le riz, le sarrasin et l’avoine sont des exemples de céréales dont l’enveloppe extérieure est dure. L’une des méthodes, un peu fastidieuse pour de grandes quantités, consiste à passer les céréales dans un mélangeur. Cela permet de casser les écales et les séparer des céréales. Vous pouvez ensuite tamiser les écales avec un tamis. Heureusement, la plupart des moulins à grains sont capables d’enlever les écales et certains sont même équipés d’un dispositif spécial à cet effet.

Désormais vous savez comment cultiver et récolter des céréales dans votre jardin  ! 

Découvrez également

Laissez un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque *.